A 2 pas de chez nous... le Donjon d'Ardelay

Publié le par M@2T

Le mois dernier, nous avons déménagé du côté des Herbiers (85), à 100m du Donjon d'Ardelay, imposant édifice carré construit au début du XVè siècle sur une motte féodale primitive.

Entourée de douves, dotée d'un pont-levis aboutissant à une poterne, d'une chambre de tir et de bretèches à mâchicoulis, la structure est à usage défensif.

Le confort n'est toutefois pas en reste, la petite cour centrale donnant sur un corps de logis avec  des fenêtres à meneaux du XVIè dont chaque salle est dotée d'une cheminée en granit, et de communs datant du XVIIIè.

 donjon Ardelay 2

 

Parmi les nombreux propriétaires du Château d'Ardelay figurent certains personnages :

 

- François de Vivonne (~1510-1547), seigneur de La Châtaigneraie, décédé suite au duel du 10 juillet 1547 qui l'oppose à Guy de Chabot, baron de Jarnac, devant le roi Henri II et sa cour à St-Germain-en-Laye. Favori du duel, Vivonne est rapidement blessé par son adversaire qui plonge en avant et lui tranche le jarret d'un coup sec. Humilié, il refuse d'être soigné et meurt peu après, victime du "Coup de Jarnac", expression devenue populaire désignant une manoeuvre habile et imprévue.

 coup de Jarnac

 

- François VI de La Rochefoucauld (1613-1680), écrivain auteur des célèbres Maximes (parues sous le nom de Réflexions ou Sentences et Maximes morales, éditées 5 fois de son vivant), devint propriétaire du château, par son mariage avec Andrée de Vivonne en 1628, qu'il revendit en 1635.

 

Par la suite, le château d'Ardelay passe à plusieurs familles. Sorti intact de la Révolution française et des Guerres de Vendée, il est régulièrement habité par ses propriétaires jusque dans les années 1920.

 

Le donjon est inscrit au titre des Monuments historiques par arrêté du 26 décembre 1927.

 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'édifice est occupé par des troupes allemandes qui démontent les poutres des planchers pour en faire du bois de chauffage. Par la suite, il est transformé en exploitation agricole. En 1964, la toiture s'écroule et le château est laissé à l'abandon jusqu'à  son acquisition par la mairie des Herbiers en 1984 qui entreprend sa restauration et en fait un lieu d'exposition.

 

Durant tout l'été, l'art contemporain est à l'honneur au Donjon d'Ardelay, avec une trentaine d'oeuvres sélectionnées par Pierre Sterckx, spécialiste et passionné, historien de l'art et critique d'art, consultant en art contemporain pour la télévision et des magazines. Réunies sous le titre de "Jouvences", les oeuvres ici proposées aux visiteurs, d'horizons et de styles différents, se rejoignent par leur refus commun de la morosité ambiante.

 

 

"Jouvences" _  Donjon d'Ardelay

du 22 mai au 29 août 2010

Entrée libre

 

mai-juin : mercredi 14h-18h et WE 15h19

juillet-août : du mardi au dimanche 13h-19h

(fermé le lundi)

 

 

 

 

Publié dans Où aller - quoi faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article