#1 : la jeunesse de Bob Marley

Publié le par M@2T

 

De son vrai nom Robert Nesta Marley, il naît le 6 février 1945 à Rhoden Hall, dans la paroisse de St Ann dans le Nord de la Jamaïque. (Pour l'histoire, cette région de l'île  accouche également de Marcus Garvey, leader noir du XXème siècle et prophète rastafari ; ainsi que du chanteur Burning Spear, autre grand nom du reggae jamaïcain.)


Bob Marley est le fils de Cedella Booker, jeune femme noire de 18 ans; et de Norval Sinclair Marley, jamaïcain blanc de plus de 50 ans, qui quittera la jeune femme avant la naissance de l’enfant sous la pression de sa famille qui n'accepte pas leur union.

 

Cedella élève seul Bob qui souffre de l'absence de son père. Ce dernier va le faire venir à Kingston alors qu’il à 5 ou 6 ans "pour qu'il fasse des études". Sans nouvelles depuis plusieurs mois, Cedella retrouve son fils par hasard dans une rue de Kingston alors que celui-ci avait été confié à une vieille femme pour qui il faisait les courses. Cedella reprend alors l'enfant à son père. Norval était un homme faible et gentil, qui sombra dans l'alcool et qui mourra déshérité, brisé et malade.


Nesta vit dans la pauvreté jusqu’à son adolescence en allant à l’école, où il apprend à lire et écrire, quand il n’est pas à travailler dans les champs.Très vite, sa mère le laisse à contrecœur à son grand-père pour aller travailler à la capitale.


Il ne la rejoindra qu’en 1957. Cedella vit désormais avec Taddeus Livingston, père d’un certain Neville

(le futur Bunny Wailer) avec qui elle a une fille, Pearl. La petite famille vit à Trench Town, quartier pauvre de Kingston.Les conditions de vie y sont difficiles, la violence est palpable et la morale chrétienne est insistante.


Bob avec sa mère Cedella et sa demi-soeur Pearl
à Trench Town vers 1959
photo tiré du livre Bob Marley, le reggae et les rastas


Pour éviter que son fils intègre la pègre, Cedella lui choisit la voie des chants gospels.

C’est à l’église qu’il va apprendre à chanter juste et avec son cœur. Nesta côtoie malgré cela les rebelles du ghetto adeptes du rastafari qui vivent à proximité de chez lui.

Un jour, sa mère quitte la Jamaïque pour s’installer aux Etats-Unis où elle refait sa vie, laissant son fils livré à lui-même...



... A suivre demain, les premiers pas de Bob Marley dans la musique...

Publié dans Musique

Commenter cet article